Forum du GN l'Ile des Légendes
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sur l'Ile, dans la forêt

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Sur l'Ile, dans la forêt   Mer 2 Nov - 19:47

En cette période d'automne, Many plongea son visage dans le ruisseau, combattant le froid de l’eau glacée sur sa peau. Non, loin du camp des indigènes Many lutta pour oublier la douleur du gel. Pendant un instant toutes ses pensée, toutes ses questions, tout ses troubles le quittèrent. Ce rappelant son objectif, il ce dirigea vers sa maison d'autrefois. Many avançait d'un pas léger. Pour la première fois dans son existence. Depuis son échec de la dernière Lune, Many avait fait la paix avec lui-même. Il s'était pardonner ses erreurs et plus rien n'importait que son objectif.

Regardant autour de lui, Many vit les couleurs d'automne. Ces couleurs vives, pleines de joie, annonçait également la fin d'une vie. Depuis qu'il avait vécu avec les indigènes, Many savait ouvert à une nouvelle façon de voir les choses. Avant le monde, influençait son univers mais il avait apprit que c’était à nous d’utilisé le monde. Arrivé à destination, Many prit quelques instants pour honorer ses compagnons tombés. Une légère brise se leva venant interrompre le silence de la forêt. En se retournant, l’espace d’un instant, il revit le shaman, Maka et une dame, sûrement Maïwen. Many capta une partie de leur conversation


- ti nik mal rtuk!
- Algai sis Kawai…


Puis tous s’effaça, de toute façon, s’était seulement qu’un souvenir. Many continua son chemin et atteint la clairière, à gauche au camp. Il s’assit et attendit. Bientôt le soleil laissera place à la lune. Profitant des derniers instants, avant de procédé, Many fit un bilan de tout ce qui lui passa par la tête pour calmer son esprit. Une fois la lune bien haute dans le ciel, Many commença :

Il possédait trois objets, depuis fort longtemps, qui une fois réunit lui permettait d’atteindre un état d’esprits supérieur, bref cela lui permettait de méditer a un niveau supérieur. Many alluma des chandelles sur ceux-ci et ce positionna en position du Lotus. Prenant une grande respiration, il clarifia son esprit sauf une seule question demeura. Il étudia celle-ci pour trouver tout le sens possible, puis après un certain moment il projeta la question vers l’extérieur. Puis, il attendit, restant réceptif tout en gardant son esprit libre…

Lorsque Many ouvrit les yeux le soleil ce levait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Sam 28 Jan - 21:30

*Quelque mois plus tard*

Malgré la protection des arbres, Many sentit le vent puissant fouetter son pelage. Ses sens en alerte il ce rapprochait de sa cible. Pelage brun roussâtre, ras, pesant entre, 160 et 170 kg selon les profondeurs des traces laissé par le cerf. Cela fessait maintenant deux heures que Many traquait ce cerf et cela l'amusait. Sous la forme d'un loup, Many se ne sentait jamais aussi vivant. Un odorat accru, une ouïe fine, des muscles puissants, un monde nouveau s’étalait devant lui. Il déplorait les sens qu'il possédait sous sa vrai forme mais on moins il pouvait être avec ses compagnons.

Quelques instant plus tard, le vent tourna et l'odeur du cerf ce fit clair et net, il n'était pas loin. Prenant son temps, Many avança, en parfaite confiance. Il avait promis à la Reine de retourner avant le lever du soleil et prolonger cette chasse ne ferait que réduire ces chances de revenir a temps, déjà qu'elle était mince. Il prit son élan et fonça. Le cerf se l’aperçu plus tôt qu'il ne l’aurai espérer, pivota et asséna un coup de sabot arrière directement sur le museau de Many qui tomba sur le sol. Cela ne fit qu'augmenter le désir de tuer qui animait La bête. Sans perdre un instant, il se redressa et prit en chasse sa proie. Le cerf n'était pas allé très loin. Many dévia de sa course, prit l'avantage des airs de sauta sur le cou de sa victime. Ses crocs s'enfoncèrent dans la chair tendre du cou et ses griffes dans l'articulation des pattes avant. Tout était fini, tranquillement les derniers signes de vie quittèrent le cerf.

Abandonna sa proie, Many retourna à l’endroit où il avait laissé ses objets personnels, repris sa forme humaine, se vêtit et entreprit la marche. Many se sentait toujours las lorsqu'il retrouvait sa forme humaine…

Arrivé au gibier, il ce pencha sur la dépouille du cerf et prononça quelques mots pour remercier la Terre de lui avoir donner ce cerf. Puis il entreprit de dépasser la dépouille et de retirer toutes les bonnes viandes. Une fois sa tâche terminée, il enterra les restants et ce mis en marche pour le village sur l’ile.

Ses compagnons et lui avait prit refuge sur l’ile suite aux derniers évènements. Depuis quelques mois, il attendait de trouver le moyen de pénétré la sphère, sans dommage… Leurs moyens étant réduits, à cause de la précipitation de leur départ, ils avaient peu de ressources à leur disposition.

Many accéléra le pas quand il vit que le ciel commençait à s’éclaircir. Quand Many arriva dans le village endormi, il senti la fatigue l’emporter mais résista. Il voulait offrir un bon repas aux survivants, c’est pourquoi, il entreprit de cuire sa prise…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spiritus
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 19
Localisation : au coeur du cimetierre
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Ven 3 Fév - 0:49

L'odeur de la viande cuisant doucement au dessus des braises, des épices retrouvés dans la hutte de son frère de sang, une fumée envahissante qui envahissait ses narines d'une odeur qu'il n'avait pas senti depuis presque un an. Son odeur de boue, de vent, de fumée et une légère pincés de champignon. Many cligna des yeux mais il pouvait sentir que tout près de lui se tenait son frère quelque part de si proche, mais si loin.

*calme toi et laisse moi venir te parler*
L'homme loup venait d'imaginer cette phrase, et pourtant, il sentait que se n'était pas lui qui lui avait fait pensé ça. Il brassa la viande pour éviter qu'elle ne colle au fond, ferma les yeux et pris une grande respiration. Pareil comme il avait fait dans la hutte maintes et maintes fois avec le shaman. La fumée piquante s'engouffra jusqu'au plus profond de son être se répandent en lui calmement au rythme de sa respiration.

Quand il ouvrit les yeux, il se trouvait dans le cimetière indigène. Dos à lui se tenait le shaman et naka, entre les deux, un tas de fourrure doré. Il les voyait différemment, ils semblaient les mêmes, mais quelque chose manquaient en eux. Un cris perçant lui fit regarder au ciel, un grand aigle les survolait, c'est alors qu'il sentit a côté de lui un présence. Il baissa les yeux et vis un magnifique loup. Son esprit était hors de son corps, alors, il n'avait rien pour le retenir prisonnier avec son loup. Il regarda et vis que le tas de fourrure était en fait le lion du shaman qui dormais paisiblement. Ses deux compagnons d'arme le regardait maintenant calmement. Se fut le shaman qui troubla le silence de la forêt.

" Milak torrang Many, milak maroka, Tyill nor destö (bonjour compagnon Many, bonjour loup, content de vous voir) "

chaque mot résonnait calmement et on aurait dit que les arbres attrapait les mots qui voulait s'éloigner. Un grand arbre se balança faisant atterrir une feuille sur l'épaule du shaman.

" je ne peux pas te parler longtemps, mais tu dois savoir se que tu as à faire. J'ai vue se que tu as rêver, mais je crois que c'est avec une bonne méditation dans la hutte que tu pourras avoir ta réponse. "

Many paru surpris, il ne comprenais pas si le shaman savait se qu'il voulait faire de la tribus, ou s'il parlait de ses autres ambitions. Il ferma les yeux, pensa et dit :

" Je compte bien te revoir parmis les arbres et non juste dans la fumée "

" Qui ça?! " demanda une voix rauque

Many ouvrit les yeux et vit qu'il était entrain de brasser la viande devant un survivant villageois.

" Personne " murmura t-il...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fegn.bbactif.com
Xav
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 574
Age : 27
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Sam 4 Fév - 18:51

Par la suite, Many croisa Marie-lune, de loin. Il ne la vit pas vraiment puisque ses yeux furent tout de suite attiré par le tatouage qu'elle portait.

C'était un aigle. Et lorsqu'elle marchait, l'aigle semblait lui aussi bouger... prendre vie. Autant de coincidence pouvait-il vraiment être le fruit du hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gndragonwarrior.forumactif.com
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Sam 4 Fév - 22:53

Quand Many ce réveilla, il vacilla par le choc émotionnel passant tout près de se faire cuire lui-même. Il avait vu ses anciens frères autrement que dans ses rêves. Cela voulais dire qu'il subsistait quelque part un partie d'eux même!!! Many ne comprenait pas le monde des esprits. Anna en savais sûrement plus mais Many n'avait pas le temps d'aller la chercher. Shaman et Naka prisonnier d'un monde qu'il ne connaît pas. Puis, se rappelant des paroles, il devait retourner au camp.

À ce moment, Many fut prit de terrible regrets! Au lieu , d’honorer ses compagnons, il avait laissé le camp dépérir, comme pour laissé partir un souvenir douloureux. Au lieu de ce battre, il avais laissé son souvenir s'envoler, s’effacer.

La mort était quelque chose qui fascinait Many, Croire qu'un fois le corps, trop blessé, l'esprit sortait du corps pour aller vers d'autre plan. Le concept fessait sourire Many car, au parant Many pensait que le seule but de la vie était de survire le plus longtemps, apprendre le plus de choses. De savoir qu'il y avait un monde après la mort signifiait une nouvelle étape et non pas la fin. Le signe de l'aigle en était également la preuve..

Many, de nature curieuse, ce promis d'explorer un peu plus, cet aspect de la vie.

Il attendit les quelques minutes restantes pour finaliser la cuisson, puis pris la direction du camp.

Malgré le choc que la rencontre lui avait causé, Many aimait marché d'un pas serein dans la forêt calme. Pour rien au monde, il ne saurait renoncer a cet endroit. c'était ça maison ou vivait, ou vit sa famille. Sortant du sentier il s’engouffra dans la foret. Il avait appris ou fil du temps a passé avec ses frères adoptifs a marcher sans faire de mal.

C'est ainsi qu'il arriva au camp. Évaluant la tâche à accomplir, Many compris que le travail ardu mais nécessaire. Pour commencer, il entreprit de ramasser tous les objets inopportun. Pour commencer, il fit un feu, tout en s'assurant qu'il n'y ai pas de danger, pour brûler tout ce qui n'était pas nécessaire. Puis, il entrepris, de reconstruire la hutte. Bien qu'il n'avait pas dormit depuis longtemps de penser au résultat, lui donnait de l'énergie. Ficelant par ci renforçant par-là Many fini la réparation avec comme seule lumière le feu qu'il avait allumer auparavant.

Prenant sa flûte, il commença un air qui avait autrefois jouer avec ces frères. Puis, il tenta de reproduire un danse tribal sans trop de succès. il avait vu le shaman le faire de nombreuses fois mais rien un pouvais égaler son talent.

Sentant la fatigue l'emporter, il s'assit dans la Hutte. Redoublant d'effort pour ne pas sombrer dans le sommeil, il tenta de clarifier son esprit tout en restant ouvert énergie extérieur. Soudain les remord l'envahit , pour n'avoir pas pu les aider, pour les avoirs laissé a leurs sort. Puis, acceptant sa faiblesse, il fit le vide....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Lun 6 Fév - 1:30

Loïc avait passé plusieurs mois dans la forêt en compagnie des quelques survivants de Marée-Court. Le temps passait lentement, la petite communauté vivant dans les ruines d'un village abandonné, lors de cette saison où tout était immobile, la saison morte. Loïc n'aimait pas le froid, et la situation qu'il vivait n'était pas toujours des plus confortables non plus. Son inquiétude par rapport au mal xénomorphe ne s’apaisait que rarement et il n'avait que peu de rhum pour lui faire oublier ses soucis. Heureusement, il était en compagnie de quelques amis avec qui il passait un peu de temps. De plus, bien que les enfantillages de certains avaient mené au lamentable échec que cet automne, Loïc avait découvert bien des choses. Il avait même retrouver un frère dans tout ce chaos d'improbabilité. Bien qu'au fond, Loïc doutait que le hasard ait vraiment un rôle à jouer dans cette histoire.

Une journée, celui-ci décida d'aller voir Many et de discuter un peu avec celui-ci. Un peu de compagnie de son frère ne serait pas de refus. Il demanda à Marc où se trouvait celui-ci, et le voleur lui répondit avec la même précision qu'à son habitude (ce qui veut dire pas du tout). Loïc partit donc dans la direction qu'il croyait, mais au fil du temps qui passait, seul dans le bois, il commença à réaliser que ce n'était peut-être pas la meilleure idée qu'il avait eu, ne connaissant pas particulièrement lcelui-ci. De plus la nuit commençait à tomber. Le chevalier ne connaissait qu'une place où avait pu aller son frère: l'ancien camp des indigènes. Se rendant là, il ne le trouva pas.

*Il doit être retourné au village pendant que je m'en venais... Ou il est aller dans un autre chemin complètement...*

Loïc repartit donc vers le village. Malheureusement, la pénombre l'enveloppa et il se retrouva sans reconnaître son chemin. L'homme ne s'inquiétait pas trop. Ce n'était pas la première fois qu'il se retrouvait dans cette situation. Ce n'était pas particulièrement plaisant, mais pas totalement imprévu. Il erra un temps jusqu'à ce qu'il voit plus loin la lueur d'un feu.

*Que les ancêtres soient loués, je suis arrivé quelque part.*

C'était déjà un bon début. Le froid commençait à se faire plutôt désagréable. S'approchant, Loïc réalisa qu'il avait surement tourné en rond, car il s'était retrouvé au campement des indigènes. Cette fois cependant, la hutte avait été réparée. Le chevalier s'approcha et remarqua la présence de Many, ce qui ne le surprit pas vraiment mais le rassura. Il l'avait retrouvé. Il s'approcha de lui, l'observa un instant, se demandant pourquoi il ne réagissait pas du tout, puis remarqua qu'il était en train de méditer. Il décida donc d'attendre qu'il ait fini pour parler. Il s'assit, réfléchissant à bien des choses en se réchauffant près du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xav
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 574
Age : 27
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Mer 14 Mar - 15:35

Le feu que Many avait allumé étais un baume pour les âmes. Les branches utilisé et disposés de façon a distribuer une agréable senteur. Inconsciament, Many avait pris des feuilles de la plante Shamanique puis les avait incorporé au feu. Une habitude du shaman qu'aucun des indigènes n'aurait pu perdre.

Loic assis au feu depuis un certain temps se sentit lui aussi se détendre. Les muscles de ses épaules se dénouèrent puis ceux de son cou et de son dos firent de même.

Un calme précaire mais présent l'envahit.

Puis tout a coup, les hommes se mirent a voir un message des esprits dans le feu.
Ce qu'ils virent fut propres a eux même

Toutefois, leurs visions finirent au même moment et ils se regardèrent en comprenant que quelque chose de grand venaient de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gndragonwarrior.forumactif.com
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Jeu 15 Mar - 1:31

Many ouvrit le yeux, en cette nuit froide. D'un coter, le feu réchauffant sont cœur agissait comme bienfaiteur tandis que le froid parcourrait, son dos lui laissant des frissons. Many avait vu, dans les flammes, images de lui, plus vieux. Le reste des ses pensés ce perdirent sur Loïc assis prêt de lui. Many avait découvert, une partie du mystère entourant sa famille, mais cela restait a venir. Loïc était celui, qu'on pouvait appeler: le bon chevalier. Prêt à aider les autres, respectant a la fois vertu et honneur. Dans un sens Many était pareil, il respectait ses valeurs et convictions était loyal envers ses vrais amis. Si Many découvrais que le reste de ses frères étaient d'autre preux chevalier, ne serait-il pas le mouton noir dans la famille? Bref cela pouvait aussi s’appliquer étant donnée le scénario contraire.


Puis, arrêtant de penser, il dit du voix calme:


Tu ne devrai pas être ici, tu sais?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Jeu 15 Mar - 5:26

Loïc sentit un calme l'envahir. Le feu avait un effet étrange, magique sur le chevalier. Avec un soupire, l'homme se détendit, comme si tous ses problèmes s'étaient envolés. Puis il eut une vision, celle du passé et de l'avenir.

Une dame marchant dans le bois avec un indigène, deux elfes, il semblait. Puis la dame embrassait Loïc, alors que l'indigène l'attendait à l'orée de la forêt. À la fois Loïc le considérait comme un ami, à la fois celui-ci considérait le chevalier comme son rival. Une animosité s'installait, la guerre se préparait. Loïc essaya de lui faire voir raison. Puis il vit la paix entre les deux, l'elfe partant ailleurs, laissant derrière lui un souvenir pour la jeune prêtresse de Zora et le chevalier. La dame elfique, elle, attendait Loïc de l'autre côté d'un voile, l'air triste.

Puis il se vit plus vieux, combattant aux côté de ses frères, ou du moins le semblait-il. Chacun ensemble, unis, se protégeant pour accomplir un destin plus grand. Il comprenait que l'Amour était au centre du message, celui du coeur des amoureux. Cet amour peut être destructeur, comme il a divisé ceux qui auraient dû s'unir pour sauver celle qu'ils aimaient. Quel que soit l'amour dont on parle, fraternel, celui des amants, celui des amis, il a le pouvoir de diviser. Mais il a aussi un grand pouvoir d'unification. Il pouvait laisser le passé se répéter, mais cela causerait leur défaite à la fin. Il devait vaincre le mal, la haine, la jalousie, la cupidité, pour apporter un monde meilleur... Puis la vision s'arrêta, laissant un sentiment d'espoir dans le coeur du guerrier. Bien qu'il ignorait ce qui s'était produit, il savait que quelque chose de grand s'était produit. Many lui dit d'une voix calme qu'il ne devrait pas être là. Loïc sourit, puis s'inclina poliment.


-Pardonne-moi. Je cherchais simplement de la compagnie en cette soirée. Si tu veux que je parte, je partirai... Sauf que je ne sais pas comment retourner au village dans la noirceur. Enfin bon. Je voulait te parler pour plusieurs raisons. Tu sais, depuis qu'on sait qu'on est frères, comment te sens-tu? Je crois qu'il y a tant de choses à clarifier, cela fait si longtemps que je n'ai pas eu une famille. Je n'ai pas l'intention de la perdre. Toi, es-tu prêt à me faire confiance?

Loïc était prêt à partir si son frère lui disait. Tant de choses s'étaient produit depuis le début de leur amitié. Le chevalier voulait le compter parmi ses compagnons d'armes. Il se demandait si celui-ci accepterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel de Castel
dieu
avatar

Nombre de messages : 1527
Localisation : Sur l'île des légendes
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Jeu 15 Mar - 12:29

Dans la foulé des pensées de chacun réunit un bruit de crépitement attirant l'attention de tout les gens réunit autour du feu. C'était le feu, comme un chant de sirène attirant ses marins contre les rochers, il attirait vers lui les yeux de tout le monde. On aurait dit que le feu chantait une litanie d'une tristesse telle que le ciel lui-même se mettait à pleurer. Mais voilà, le feu avait asseché leurs yeux. Malgré la tristesse de cette musique étrange personne ne réagissaient.

''l'honneur perdu des indigênes reposent ici, dans cette forêt. Vous croyez que tout est perdu? vous croyez pleurer la perte d'amis cher? La voie de l'honneur commence ici. Regagner ce qui a été perdu, ici, et un miracle vous attendra. L'honneur, comme c'est ce que vous pensez tous, L'Honneur. Et le regard de la Déesse-gardienne s'ouvrira pour recueillir à nouveau ses enfants perdus''.

Cette voix, était-elle réelle? nul ne l'aurait dit mais un fait demeure, cette voix musicale, féminine, ils l'avaient tous déjà entendu...mais quand? et de qui? Voilà, chacun se regardant savait qu'une grande quête leurs était lancé. La Quête du coeur des indigênes.

_________________
La main saignante de la Liberté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Sam 17 Mar - 17:28

Après avoir entendu cette voix, Many regarda Loïc. Celui-ci venait comme lui de recevoir la quête. Quelque mois, auparavant, Many avait aidé à sauver le petit peuple, sans vraiment de but particulier. Alors que cet voix lui appris qu'un Miracle était à la clef, Cela l’intriguait encore plus.

Many mumura: Intéressant...

Puis, Many décida de répondre à Loïc.

- Dans les faits, ça ne me dérange pas vraiment que tu sois ici, je voulais juste voir ce que tu allait répondre, excuse moi. dit-il avec un petit sourire.

C'est que dans un sens, on se ressemble mais dans un autre on n'est totalement l’opposé. J'ai toujours passé ma vie seule, du moins presque, et j'ai de la difficulté à accepter le fait que j'ai 3 frères. Je ne sais pas pourquoi nous avons été séparer mais j’aurai aimé le savoir, Cela me fâche de savoir que tout ce temps, je n'étais pas assez important pour qu'au moins qu'on me mettre au courant. Non, il y a fallu que je l'apprenne par moi même... Tu imagine, Qui nous l’aurai dit? 19 ans dans l'ignorance et cela aurai pu continuer... Je me sens trahis du certaine manière...


Puis, il replongea sont regard dans les flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Sam 17 Mar - 21:01

Loïc écouta avec attention la voix qui sortit du feu.

-Terra... Murmura-t-il. Les indigènes, il n'en avait presqu'aucun souvenir. Il avait pourtant l'impressions qu'ils avaient eu une importance capitale, en bien ou en mal. Il avait aussi entendu parlé des druides noirs. Mais une chose était sûre, les sauvages s'étaient, d'une façon ou d'une autre, détournés de Terra. Aujourd'hui, elle appelait les deux frères qui comptaient des amis parmi eux à se lever et sauver leur honneur. Loïc ignorait comment ils feraient, mais il avait l'intention de chercher. Les tâches devant lui étaient nombreuses et ne se présentaient pas comme faciles, mais certes, tel était le devoir du chevalier.

Il observa Many un instant, comme dans un accord tacite. Puis, il écouta ce que celui-ci avait à lui dire. Il acquiesça avec un soupire, comprenant bien le sentiment de son frère qui s'était retrouvé sans famille bien plus jeune que lui-même.


-Tu sais Many, avant de parler de ton importance, n'oublie pas qu'il y a beaucoup de choses que nous ne savons pas sur notre histoire, pourquoi "ils" (Loïc ne se référait pas directement aux noms de ses parents, au cas où des oreilles malveillantes soient à l'écoute) nous ont enfantés, pourquoi nous sommes pourchassé par les mages noirs. Je peux te dire plusieurs choses, cependant, car j'ai longtemps cherché à savoir qui étaient nos parents. La première chose, c'est que ce fut un choix difficile pour notre mère de faire ce qu'elle fut. Elle prostitua son corps pour donner naissance à ses enfants, ceux qui "donneraient un espoir nouveau au monde". Puis, elle dû nous cacher sans jamais avoir la chance de nous voir grandir, de nous montrer son amour, car cela nous aurait mis en danger. Elle a fait un sacrifice difficile pour une femme, puis un sacrifice encore plus dur pour une mère, cela pour nous. Pire que cela, elle a dû le faire plus d'une fois. Je sais qu'ils ont tenté de veiller sur nous indirectement, et nous ont emmenés dans des familles en qui ils avaient confiance. Néanmoins, si nous apprenons avec certitude le nom de nos parents, si nous le divulguons, même ici, seuls dans cette nuit, les oreilles invisibles de nos ennemis l'entendrons. C'est d'ailleurs pourquoi Anna, après avoir vu l'identité de notre père, n'a pas pu nous la révéler, car elle a vu qu'on nous observait. Comment nos parents pouvaient-ils nous avertir sans risquer de nous faire mourir aux mains de nos ennemis?

Qui nous l'aurait dit? Je l'ignore. Mais dis-moi, crois-tu que ce n'est qu'un hasard que nous le sachions? Crois-tu que nous aurions pu passer notre vie dans l'ignorance? Je ne crois pas. J'ai voyagé à travers Solunne et au-delà, je ne suis même pas d'ici. Par un hasard étrange, à l'endroit où je décide de m'installer, j'y retrouverais mon frère perdu qui s'y serait installé lui aussi? Et nous l'avons su en même temps que la prophétie des 4 frères se révélait? J'ai cessé de croire au hasard il y a longtemps, Many. Cela peut être très frustrant, car nous avons l'impression de ne pas avoir le contrôle de notre vie, mais une main divine nous guide, et bien que je n'aime pas les dieux, celle-ci semble nous mener vers la bonne direction.

C'est ton importance qui a fait que tu étais dans l'ignorance, pas le contraire. Tu as vécu bien des choses, tu as été un enfant de la rue, tu as été un des indigènes, tu as été voleur. C'est bien normal que face à nos expériences différentes, nous sommes différents maintenant. Mais cela n'est pas un hasard, et je crois que tu es quelqu'un de bien, une jeune homme plein de bonté mais tu cherches encore qui tu es, qui tu veux devenir, quel est ton destin. Nous ne sommes pas si différents que ça au fond. Je vais te dire ce que tu vois présentement, ce qui te fait réfléchir: tu es à la croisée des chemins. Tu as fait une découverte importante, une découverte que tu as de la misère à accepter, car l'accepter chamboulera ta vie. La question qu'il te reste à te poser est si tu veux choisir cette nouvelle voie qui s'offre à toi, cette nouvelle aventure dont l'issu nous est encore inconnu. Tu m'as déjà demandé si le fait que ton père soit un grand guerrier te prédestinait à en devenir un, et si tu n'étais pas en train de passer à côté de ta destiné. Nous n'étions pas frères à l'époque, mais ma réponse ne change pas. Ce n'est pas tes parents qui décident de ta destiné, mais c'est à toi de voir si tu suis dans leurs pas. Et si tu décides de prendre l'embranchement qui s'offre à toi dans cette croisée des chemins, je serai content que nous nous battions ensemble pour la même cause, côte à côte, bravant l'inconnu. Sinon, tu resteras toujours mon frère pour moi et je veillerai sur toi.

Le chevalier sourit à Many. Il avait un regard honnête, content de pouvoir parler avec son petit frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Dim 18 Mar - 12:40

Many, le regard vague, ne prit pas le temps de pensé qu'il enchaina:

-Tu me tiens en beaucoup trop haute estime, contrairement à ce que je suis, mon frère... Il est déjà trop tard pour faire ce choix, Je l'ai fait des années auparavant et maintenant je ne peux que suivre ce que la vie à fait de moi. Même si je voulais je ne pourrai pas devenir comme toi. Tôt ou tard, je serai appelé à retourner dans cette voie.. avec ou sans mon accord. Je te met en garde une fois et un seule, ne te fait pas d'illusion ne t'attache pas, car tu serai déçu. Bien que nous soyons frères chacun de nous à sa destiner. Un jour, je serai celui qui dicte, je n'aurai plus à plier mais je serai celui déciderai, alors la nous pourrons être réunit pour de bon pas avant.

-Tu peux être sur par contre que je resterait toujours dans tes pattes
dit-il avec un sourire .

-L'information de mes origines aurai pu m'être révélé bien avant sans que de risque ne sois prit! Que je sois au courant m'aurai permis de me préparer au moins. J'aurai été ignorance face à un danger que tout le monde semble redouter mais que nous avons aucune idée de quoi il agit... C'est mieux d'être une vraiment bonne raison!

Puis plongea son regard dans celui de Loïc, il lui demanda, tout en fouillant dans son sac.

-Je pense qu'il est temps que tu sache, je n'ai jamais fait quelque chose comme ca, mais je peux au moins te donner ca. Si tu l'accepte, et si tu jure de ne gardé cela que pour toi, Je te monterai quelques images de mon passé, à l'aide d'une illusion. À toi de décider car ce que tu verra, c'est bien passé et sera bien réelle et à jamais gravé dans la mémoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Dim 18 Mar - 18:31

Loïc écouta Many, son sourire se perdit dans les méandres de ses réflexions.

-Many... Je ne te tiens pas en trop haute estime. Je te reconnais pour ce que tu es. Tu as aider à vaincre un dieu, alors que je combattait sans succès aux côtés de l'Union. Tu as vécu une enfance difficile, et tu es devenu particulièrement fort dans ce que tu fais. Je ne fais que remarquer tes talents et voir qu'il y a plus à qui tu es que ce que tu montres à tous. Tu n'as pas toujours fait les meilleurs choix, à mon avis, mais ce fut toujours dans le but de survivre, de devenir plus fort. Il n'est jamais trop tard pour faire un choix, pour changer. La question n'est pas d'être comme moi, ce sont nos expériences qui nous forgent dans notre caractère, mais bien de se battre avec moi pour accomplir la destinée qu'on espère de nous, celle pour laquelle je me suis battu pendant 9 ans.

Je ne comprend pas Many... Pourquoi parles-tu de la voie que tu suivras tôt ou tard? Pourquoi ne pas me faire d'illusion? Que veux-tu dire quand tu dis que tu sera celui qui dicte? Il y a des choses que tu as toujours refusé de me dévoiler... Raconte-moi. Quelle est ta destiné selon toi? Je doute que tu ne parles pas de ton amour...

Loïc resta un moment silencieux, pensif, inquiet pour le jeune marchand, craignant pour son âme. Puis il hocha la tête.

-J'accepte de voir ce que tu veux bien me montrer et de le garder pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xav
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 574
Age : 27
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Mar 20 Mar - 19:50

Many sentit que plusieurs personne se joignirent à lui. Les esprits de son ancienne famille d'adoption étaient autour de lui. Ils le soutenaient. Ils approuvaient ses choix.

Dans la vie de la forêt, la nature contrôle presque tout... sauf les esprits.

Car les esprits sont plus fort que la mort,
À la fois bien plus faible que la vie,
et infiniment plus fort.
Plus magique que les Arcanes,
plus éternelle que les fondaisons du monde.

Toujours présent,
et toujours absent

Toutefois, ils peuvent aussi être balayé par le pensées
comme les feuilles le sont par le vent.


Le vent se leve et les amènes a lui.
Many vois ses '' frères et soeur'' , lui sourire. Mais à la fois, il sait qu'ils ne sont pas vraiment là. Ils ne peuvent lui parler ni l'aider. Ils sont là pour le soutenir et lui donner du courage.

Loîc lui, peut sentir des présences, et croit voir bouger des choses aux limites de sont champ de vision. Lorsqu'il se tourne, il ne voit rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gndragonwarrior.forumactif.com
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Mer 21 Mar - 22:58

Un sourire apparu sur le visage de Many, il n'était pas seul, il ne l'avait jamais été, finalement. Les esprits survivait à la mort. Many se jura d'approfondir ce point lorsqu'il aurai le temps.

-Malheureusement, tes questions resterons sans réponse, pour l'instant. Peut-être ce que je vais te montrer répondra à quelque unes d'entre elle, mais je crois que cela va en susciter également.

- Alors je vais te montrer 3 séquence. Après chacune d'elle tu me dirai seulement si oui ou non tu veux continuer, si tu me dis oui je ne répondrai à aucune question et enchainerai. Sinon je répondrai à tes questions mais il sera impossible d'essayer de nouveau.

-Ce que je vais te montrer, est une hypnose dans laquelle je vais te montrer affectera tout tes sens mais tu ne saura pas les sentiments que je ressentais. Bref, tu verra à travers mes yeux.

Veux-tu continuer?


Many avait parlé avec sérénité depuis longtemps il ne s'était pas sentit dans cet état de paix avec lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Mer 21 Mar - 23:34

Loïc sourit un moment, réfléchissant un instant. Il sentait des présences, mais ne voyait rien. Ce lieu était étrange, teinté. Mais ce n'était pas ce qui le faisait sourire.

-Tu sais, j'ai appris à être méfiant de tes petits tours. Je me souviens m'être fait contrôlé une fois, entre autre chose. J'imagine que cette fois je peux te faire confiance, non? J'accepte d'essayer de voir ce que tu veux me montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Jeu 22 Mar - 0:24

Many continua

Très bien alors ferme les yeux.

Many se concentra sur chaque détail pour parfaire son illusion, puis brisa la Rune.

Loïc se retrouve le nez coller à une falaise, le soleil brulant son dos, nu. Il peut sentir l'odeur salé de la mer derrière lui. Puis, il regarde en bas, une bonne distance le sépare du sol, trop tard pour retourner en arrière. A chaque mètre qu'il fait vers le haut, une douleur cuisante se fait sentir dans ses membres. Dans un ultime effort, il rejoint un promontoire où est assis Marc. Celui-ci est jeune, il parle mais aucun son ne sort, son bras ce lève vers le soleil, puis comme un voile ce levant devant la bouche de Marc, Celui-ci dit:

Tu connais les légendes, Many! Un jour, toi et moi, allons nous serons les légendes, tu verra !

Puis la vison, s'estompa.

Retournant, dans la réalité Many prit la parole.

Je pense que tu n'a pas de question qui mérite qu'on s'arrête?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Jeu 22 Mar - 2:52

Loïc resta stoïc pendant la vision, calme. Il hocha la tête.

-Continue. Dit-il simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Ven 23 Mar - 19:17

La deuxième vison débuta comme suit:

Franchissant une palissage, il laissait deux corps derrière lui. Éliminer les sentinelles son travail était fini. Puis, une lueure ce fit voir au loin, puis une autre. Bientôt le village entier était en feu. Regardant la scène impassible. Des cris s'élevèrent du brasier. Puis, trois individus s'extirpèrent des flammes, aucun survivant telle était la règle. Prenant, son épée il fit ce qu'il avait à faire le plus vite possible, tuant le père et la mère en peu de temps, mais il s'arrêta devant l'enfant. il avait devant lui sont homonyme, l'histoire se répétait. Puis, des ombres vinrent se poster derrière. Marc vient poser un main sur l'épaule de Many se geste voulait en dire long. Prenant sa dague, elle s'enfonça directement entre les deux omoplate, ne laissant qu'un bref moment de souffrance. Puis, la vison ce tourna vers les reste des ombres mais leurs visages resta cachée, omis d'être ajouté dans la celle-ci.

Puis, Loïc revint de la vision. Many le regardait dans les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Lun 26 Mar - 17:20

De la sueur perlait du front du guerrier, comme si le poids de son passé défilait à travers la vision de Many. La guerre, le sang des innocents... Les hommes qu'il avait tués, le feu de la destruction, les démons, les morts-vivants qui apportaient le désespoir, les barbares qui tuèrent ses compagnons d'armes, les lames qui s'enfonçaient dans la chair dans un flot ensanglanté. Le visage immobile des morts, de ceux qui avaient eux aussi des rêves, des aspirations, une famille, un passé, anonymes auprès de leurs ennemis qui ne voyaient en eux que des combattants terrassés pour leur propre gloire. Et dans tout ce méandre de souvenirs liés à son passé, un voyait celui de Many, la mort des parents, sans l'ombre d'une hésitation, puis le visage de l'enfant qui resta figé lui aussi, marqué à jamais dans la mémoire des deux frères. Ce n'était pas le premier enfant que Loïc avait vu mourir. Puis il vit autre chose...

-NON! Souffla-t-il, comme s'il sortait d'un cauchemar. Cette vision avait réveillé un traumatisme chez Loïc. Si quelqu'un aurait pu le remarquer, la lame de l'épée de Loïc devint rouge comme les flammes de l'enfer l'espace d'un instant, puis elle repris son habituelle couleur sombre. Mais les deux hommes trop occupés n'y prêtèrent aucune attention. Loïc soupira un moment. Désolé... La mort réveille en moi bien des souvenirs, mais je t'en avait déjà parlé. Nous pouvons continuer, nous parlerons après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Dim 1 Avr - 21:31

La troisième vision commença comme suit.

Loïc se trouve devant un portail, celui sur l’ile non loin de l’ancien village. Sortant trois pierres de portail, Loïc utilise leur essence magique pour ouvrir celui-ci. En le franchissant Loïc remarque que le paysage autour à beaucoup changé. La forêt de Marée-court à laissé place a un champ au bout duquel se trouve un château. S’approchant par l’arrière Loïc, entre par une porte dissimulé. Voyant de nombreuses cordes tendues, et un gardien immobile, Loïc évite le gardien et actionne un levier ce qui désactive tous les pièges. Alors ne regardant plus ou il met les pieds Loïc avança sans crainte puis il arriva dans une pièce ou un individu debout restait immobile. Loïc remarqua que trois demoiselle était attaché et qui supplie Loïc des les aider. C’est dames présentait plusieurs morsures, et contusion. Puis après quelques minutes, l’individu s’anima et commença a parlé jusqu’a temps que le voile ce lève et que Loïc puisse entendre.

Apporte-moi la tête de la Reine, et je t’offrirais le commandement de 100 000 vampires et tu les utiliseras à ta guise.

C’est alors que Many se releva et partit.

Loïc sortit de la vision et Many prit la parole rapidement.

Alors tu me connais mieux maintenant? C’est le genre de chose que je vis tous les jours.., dit-il avec un sourire feint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Sam 28 Avr - 16:46

Loïc sembla reconnaître certains éléments de la vision. Le portail. Les femmes suppliants de l'aide alors qu'il affrontait en vain avec d'autres un seigneur vampire. Il rit à la remarque de Many, exprimant un peu d'ironie.

-Bah, si tu te fais offrir 100000 vampires de façon quotidienne et ne te fais pas massacrer si tu refuses l'offre, je dirais que je t'envie! Il repris son sérieux. Si je peux me permettre, je ne crois pas te connaître mieux ou moins bien que ce que je connais déjà de toi depuis les dernières années. Je sais que tu ne l'as pas toujours eu facile et que tu as le profil du survivant. Tu fais ce qu'il faut pour survivre, pour devenir plus fort, pour accomplir ton objectif. Ces visions que tu m'as montrées sont des souvenirs sans contexte, alors je ne peux que deviner ce qui s'est produit. Certes, ça m'en montre beaucoup.

J'aimerais pouvoir te montrer mes souvenirs de la même façon, avec la même clarté que tu me l'as montré, car au final tu n'en sais pas tant sur moi. Mais je n'ai pas tous ces tours dans mon sac. il rit un instant. Peut-être que si tu connais mon histoire tu seras intéressé à m’aider dans ma quête. Je n’en sais rien. Je vais être franc, je ne sais pas trop sur quel pied danser avec toi.

Tu veux être une légende. Tu m’as déjà parlé de ton inquiétude par rapport à devenir celui que tu es supposé être. Maintenant je te poserai quelques questions et si tu m’apprends comment, je pourrais peut-être aussi te montrer un peu mon passé. Es-tu prêt à te battre pour quelque chose de plus grand que toi ou tes amis? Que veux-tu être? Serais-tu prêt à te sacrifier pour une cause? Serais-tu prêt à sauver les innocents au péril de ta vie? Répond en toute franchise s’il te plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Lun 30 Avr - 13:40

Many prit quelques temps pour réfléchir puis répondit:

Honnêtement, répondrai, Oui c'est certain, Sans fin, Oui et peut-être.

Laisse-moi élaborer un peu,

Il est certain que je serai prêt à me battre pour quelque chose de plus grand car ce que je veux que les gens ce rappelle de mon nom, je veux qu'il aille rejoindre les grands nom comme Gabriel, je veux pouvoir dire que mes actions ne seront pas seulement reconnu lors de mon vivant mais aussi après, que mon nom soit écris dans certain livre, que les gens ne m'oublie pas. Alors si je me faire reconnaître pour mes actions auprès d'un cause, certes je vais le faire. Par contre, si je risque est trop grand je ne risque pas m'engager car ça m’avance pas dans mon objectif.

En résumer, une bonne partie de ma vie tourne autour du risque et des conséquence de mes actes. Plus le risque et minime et la récompense et le mérite grand, plus je risque de m'impliquer.

C'est difficile à expliquer, j'ai essayé de résumer ma pensé en cette phrase mais même avec cette explication j'ai l'impression qu'il manque quelque chose. Je ne pense pas que ce que je t'es décris résume ma façon je penser à la perfection car en bout de ligne je fais ce que je veux. Par exemple, je sais que combattre l'ombre du village ce révèlera probablement très dangereux mais je vais surement le faire quand même mais si tout ce que cela m'apporte c'est sauver notre village*



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   Lun 30 Avr - 15:45

Loïc sembla déçu de la réponse. Il n'était pas surpris et ne s'en formalisa donc pas.

-Tu sais, je pourrais te faire la critique et jouer les moralisateurs, mais au final, je ne vois pas ce que cela apporterait. Je vais simplement amorcer une réflexion. Je dirai juste que cette idée de grandeur recherchée est un rêve de jeunesse. Plus on vieillit, plus on réalise que l'important n'est pas que tu sois reconnu pour ce que tu as fait, mais ce que tu as fait au final. Personne ne semble connaître ton identité comme celui qui a vaincu Narzul, pourtant tu l'as fait. Toutes les vies que tu as sauvées, n'est-ce pas quelque chose de satisfaisant? J'ai toujours eu un respect pour les médecins. Alors que tout ce que je sais faire, c'est tuer, eux sauvent des vies. Ils ne seront pas nécessairement connus, mais ils ont fait une différence.

Voilà de quoi je parle. Ce que je veux, c'est faire une différence. Libérer le monde de l'injustice et de la corruption, créer un monde de justice, de vertu, de liberté, aussi naïf que cela puisse sembler. Peut-être l'est-ce, mais je n'abandonnerai pas pour autant car je veux que nous choisissions notre destin. Tu connais la première partie de ma mission. Le prophète te l'a dit. Rien ne serait plus légendaire. Mais veux-tu t'embarquer là-dedans? Si oui, il va être difficile de retourner en arrière, d'abandonner. Si oui, je demanderai ta confiance et tu auras la mienne.

Loïc prit une pause un instant, réfléchissant, inquiet.

-J'ai peur que maintenant que Marc le sait, il se mettra en travers de notre route. Et s'il se met sur notre route, peut-être choisiras-tu plutôt de l'aider. Je te fais part de mes inquiétudes, Many, car je suis sur un terrain glissant, très dangereux. Si tu me trahis et te retourne contre moi, je ne pense pas que je réussirai cette tâche déjà difficile. Cependant tu te retrouves toi aussi sur ce terrain glissant, que tu le veuilles ou non, malheureusement. Je te dirai que quelqu'un de très cher à tes yeux m'aide dans ma quête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur l'Ile, dans la forêt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur l'Ile, dans la forêt
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Ile des Légendes :: En-Jeu :: L'entre-GN-
Sauter vers: