Forum du GN l'Ile des Légendes
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 À l'aurée du village

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Jeu 7 Nov - 21:37

(suite de l'auberge, page 12, et du village, page 31)

Loïc observa le prêtre du temps venir. Un nouveau visage, encore. Mais que penser de celui-ci? De confiance ou non? Le guerrier s'était toujours trouvé dans cette situation à Marée-Court. À qui faire confiance? Mais ce temps-là était passé pour lui. C'était dans un sens un soulagement. Le prêtre en question fut très poli et les laissa à leur discussion fraternelle. Quant à Edwin, il semblait au début méfiant, mais surtout surpris. Cela fit sourire Loïc. Finalement, le magicien eut l'air de décider que c'était une bonne surprise. Alors ils partirent prendre une marche à l'orée du bois. Il y eut un temps de silence alors que les deux s'éloignaient. Puis, finalement, le guerrier prit la parole. Il parlait d'un ton calme, rassurant.

-Je suis content de te revoir Edwin. Pour t'expliquer ce qui s'est produit, moi et Many étions en train de discuter quand tout d'un coup Many a eu une vision de Marc. Surpris, il m'a expliqué ce qu'il a vu et nous sommes parti aussitôt. Nous ne voulions pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. D'un point de vue extérieur, ce qui s'est produit là-dedans me laisse perplexe. Toutefois je sais que ce n'est pas tout, que cette histoire cache plus que ce qui s'est produit dans cette taverne. Alors avant de faire un jugement de tout cela et d'en parler, peux-tu m'expliquer ce qui s'est produit?

Puis il écouta attentivement Edwin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin
une vedette
avatar

Nombre de messages : 220
Age : 27
Date d'inscription : 29/12/2011

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Jeu 7 Nov - 23:20



    Je quittai le village en compagnie de mon grand frère, le roi d'asfelte. Tout au long du chemin, je n'ai pas dit aucun mots, je laissai descendre mes émotions. La présence de Loïc m'est favorable, il me rassurait juste à être là. Je repensai à ses paroles " Crois-tu que nous allions t'abandonner seul sans aide d'aucune sorte, petit frère? " Je fis un léger sourire, pour moi-même, je trouvais ses derniers mots un peu ironique. Oui car moi, le plus jeune des frères est devenu physiquement le plus vieux. À une certaine distance du village, je lui dis :

    « Petit frère? Je te signale que je suis rendu un vieillard dans la cinquantaine. »

    Dis-je en esquissant un sourire, c'était plutôt pour plaisanter, évidemment. Je savais bien que mentalement, j'avais toujours mes vingt-deux ans. Ensuite, j'écoutai mon frère avec une grande attention. À sa première phrase, je lui coupai la parole en lui répondant avec un sourire :

    « Je suis content de te voir également. »

    Puis, je lui laissai la parole. Je hochai la tête positivement, signe que je comprenais comment Loic est venu ici aussi vite. Il me demanda ce qui s'est passé dans l'auberge. Je soupirai un peu, faut que je recommence à raconter l'histoire à nouveau. Je laissai quelques secondes s'écouler, faisant un peu de ménage dans ma tête. Je mis mes pensées en ordre, puis je lui dis sincèrement :

    « Eh bien, j'étais dans l'auberge en train de manger, alors qu'Herbie est entré puisque l'aubergiste voulait lui parler. Mais elle a dit publiquement des informations qu'elle devrait garder pour elle et d'en discuter secrètement avec Herbie. Un poison qui va permettre d'écrire dans la livre du destin, mais qui est fatale pour la personne qui va écrire, alors elle voulait lui demander si il pouvait faire un antidote. Mais juste ces informations là, s'il a un espion dans le coin...ces informations peuvent s'avérer fatales pour la sécurité du royaume et Marée-court, alors c'est à ce moment là, j'ai cru que c'était mon rôle d'assurer la sécurité de mon royaume, alors j'ai fermé la porte de l'auberge, puis j'ai demandé à Armena de se taire et de ne pas divulguer si facilement ces informations qui pourraient tomber dans de mauvaises mains. Quelqu'un a cogné à la porte, j'ignorais que c'était Marc, mais j'ai demandé sans me retourner d'attendre quelques secondes. Il aurait suffit qu'Armena accepte ma demande et je n'aurai pas fait d'histoire. »

    Je pris quelques secondes pour faire un arrêt, afin de laisser mon frère assimiler mon début de récit. Puis, je continuai :

    « C'est alors que Armena a complètement ignoré ma demande et avec sa force anormale elle m'a tassé, Herbie et moi, d'un mouvement de bras. Je me suis tellement sentit comme de la merde, j'ai pris cela comme un total manque de respect, comme si ma demande, tout simple, n'était rien. C'est là que j'ai pété les plombs. N'étant pas un fort guerrier comme toi, j'ai décidé d'intimider Armena avec ma magie qui est ma force. J'ai alors manipulé le feu que j'ai créé dans mes mains, puis j'ai modelé le feu de sorte de créer une grosse boule de feu. Puis, par la suite, j'ai modelé la boule de feu pour créer un anneau de feu au dessus de la tête de la femme. Je sais, tu vas dire que j'ai dépassé les bornes que j'ai agis de façon brusques, mais j'ai cru que c'était le moment d'affirmer ma royauté, je me suis mis le masque de prince pour voir si le monde aurait du respect, mais non, je me suis dévoilé en tant que roi et j'assumais le tout. Penses-tu réellement que j'aurai employé ma magie, surtout le feu, sans le contrôler? Alors, je voulais tout simplement, exiger Armena de s'excuser. C'est là que Esteban a sauté par dessus le comptoir et m'a sauté dessus à la gorge, je sentais sa lame. Tu peux donc comprendre que j'ai totalement perdu le contrôle de mon sort. La lame sous ma gorge, le trône a sentit un danger, alors il m'a téléporté à lui.

    Je suis revenu immédiatement vers l'auberge. Mais j'ai vu que Esteban avait employé de la magie de l'eau, je pense que c'est grâce à son bracelet magique et son épée qu'il a planté sur le plafond, il semblait maîtrisé le tout alors je n'ai pas cru nécessaire que j'utilise ma magie. C'est alors que Armena est descendu et m'a assommé. Elle m'a attaché les mains, d'ailleurs que j'ai facilement brûlé. Puis, c'est ça. J'ai parlé avec Marc et Naomie dans la tour de magie. Puis, Marc m'a sagement conseillé ceci : si je veux avoir un royaume meilleur, faut que je fasse un trie, et c'est ce que j'ai commencé à faire, je veux me débarrasser des cafards qui rongent mon royaume. Puis avant que Many me gifle, je me faisais traité de tyran et que je ne prenais pas la vie de mon peuple à coeur. J'ai dis d'arrêter de souiller mon honneur et mon dévouement pour le royaume. Ils n'ont même pas eu la décence de s'excuser pour leur propos. C'est là que j'en ai eu assez, j'ai demandé qu'ils quittent mon royaume.
    »  

    Je fis une pause, je n'avais pas totalement fini, avant que mon frère reparle, je lui dis :

    « Je sais que ça fait prétentieux de me proclamer roi, mais je crois que je le suis, car pourquoi le trône me protègerait ainsi? Pendant l'attaque de Maman démon, quand celle-ci m'a touché, le trône m'a protégé en me téléportant à lui. Puis, quand Gabriel et ses confrères sont venus avant l'attaque de papa, il m'a clairement dit qu'il n'aimait pas que je me nomme prince. J'ai cru comprendre que je n'étais pas qu'un prince, mais le suzerain de ce royaume. J'ai longuement parlé à la reine LoL, je me suis confié à elle et elle s'est confiée à moi. Puis, elle m'a clairement dit qu'elle n'aimait pas prendre des décisions, même qu'elle n'est pas capable de prendre les grandes décisions. Je la respecte beaucoup Lol, même qu'elle a été ma source principale d'inspiration pour que je reste dans le royaume. Je comprends et respecte totalement ses idées pour le royaume. C'est après cette conversation, que j'ai décidé de m'affirmer en tant que prince, même si je suis roi. Je veux régner avec Lol, l'aider à prendre des décisions puis à mettre des lois pour mettre de l'ordre. L'enlèvement de Lol, les multiples crimes à Marée-Court, sont des preuves que le royaume a besoin de lois et protection. Je sais que je vais faire des mécontents, mais qu'est-ce que je peux faire de plus? Je veux protéger mon peuple, puis pour cela, faut que le monde arrête de faire ce qu'ils veulent et quand ça leur chante. C'est facile de me critiquer, mais êtes-vous tous dans ma peau? À prendre des décisions qui sont parfois cruciaux? Est-ce que vous vous couchez tous le soir en se demandant si vous allez être toujours vivant le lendemain? Ou que si vous avez pris tels décisions, quels seront les impactes pour la vie des gens du royaume? J'ai vécu cette année dans un grand stress et avec un fardeau porté sur mes épaules à cause de mes décisions. Je me suis cru au bord du gouffre, j'ai repris les rennes du royaume en commençant avec rien et surtout que le royaume était plongé dans le chaos. Je trouve que j'ai été bon de ne pas avoir craqué! Désolé, mais ça fait du bien de sortir tout ce qui me ronge depuis le début de cette année. »

    Je me  sentis soulagé, le fait d'avoir parlé de tout ça m'a libéré, enfin pas complètement, mais je me sentis un peu plus léger. Je regardais le ciel puis je fermai les yeux. Après quelques secondes de respiration, j'ouvrai les yeux et regardai mon frère. Qu'est-ce qu'il allait penser de tout ça?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Ven 8 Nov - 8:08

Le roi écouta son frère avec attention. Il haussa un sourcil alors qu'Edwin lui disait qu'il était rendu un vieillard dans la cinquantaine. Leur race ne vieillissait pas comme les humains. Le temps ne pouvait les tuer, ce qui expliquait qu'on leur avait fait croire qu'ils étaient gitans, les gitans pouvant vivre très longtemps. Bien sûr, Loïc n'était pas un expert quand il avait affaire à de la magie. Peut-être un sortilège avait pris effet sur Edwin. Ou peut-être sa conscience avait-elle eu une emprise sur son physique. Rien n'était impossible.

Puis Edwin raconta l'histoire une nouvelle fois, ce qui sembla le fatiguer. Alors qu'il s'expliquait, Loïc resta en silence, réfléchissant à ses paroles. Un poison pour écrire dans un livre... Le livre du destin.


-Tu m'expliqueras pourquoi vous voulez tant écrire dans ce fameux livre. Dit-il avant de le laisser continuer à parler.

Hormis cette histoire de maman démon et papa démon qui laissa Loïc perplexe, il compris les paroles de son frère. Cela le fit d'ailleurs sourire. Quand le magicien s'excusa, le guerrier ris un instant. C'était un rire sans malice, simplement empathique.


-Mon pauvre Edwin. Je crois être une personne très bien placée pour savoir ce que tu vis. J'ai pris des décisions cruciales qui allaient affecter bien des vies au cours de mes aventures et pas seulement lors des événements du Mananomicon. J'ai tenté de protéger les innocents de Solunne, de veiller sur eux. Des fois, mes décisions étaient difficiles et je me demandais si je prenais la bonne. Quels seraient les impacts? De quoi faire des cauchemars quand on a tant de vies sur les épaules. Et beaucoup ont tenté de me mettre des bâtons dans les roues, par méchanceté ou par envie.

Quand je suis arrivé à Marée-court, je n'étais pas accompagné par Anna, Billy et les autres membres du cercle. J'étais seul dans ce village de fous. Je suis du genre à combattre le mal, à parler sans détour et à ne pas laisser passer les injustices. Ce genre de personne n'a jamais été très aimé ici et j'ai risqué d'y passer plus d'une fois. Je me suis couché très souvent en me demandant si le lendemain serait mon dernier jour à vivre.

Puis, à mesure que je me rapprochais de ma quête et gagnais en importance au village, certains commencèrent à manigancer dans mon dos, où bien pour me bloquer, où bien pour me tuer. Tel est la réalité de ceux qui ont du pouvoir. Nombre de fois j'ai eu envie de mettre fin à leur vies, à ces gens qui se mettaient contre moi. Mais j'ai résisté à mes impulsions. Pourquoi? Pour faire une longue histoire courte: parce que la vie est sacrée. Qui étais-je pour jouer les juge, jury et bourreau? Des fois, ces idéaux me rendaient fou.

Donc tout ça pour brièvement dire ceci: Je sais ce que tu vis. Et je ne te souhaite pas d'être aussi patient que moi.

Loïc prit un temps pour réfléchir à tout ça. Il aurait pu exposer son point bien longtemps, mais il en avait dit assez à ce sujet, croyait-il.

-En ce qui concerne la sécurité du royaume, je suis d'accord avec Marc. Ce n'arrive pas souvent. Halte est un endroit avec des valeurs précises, Halte est né sur une idée. Ceux qui ne partage pas cette conviction devraient aller ailleurs. Tolérer ceux qui affaiblissent le royaume pour s'enrichir et gagner en puissance est contre-productif. Il ne suffit pas d'être bon pour régner, il faut être juste et prendre les décisions difficiles. Un des problème ici est de faire respecter les décisions puisqu'on se fit à ces mêmes aventuriers pour faire régner la loi. Mais il faut absolument solidifier la base du royaume si tu veux qu'Halte ne soit pas détruit. Cela veut dire, entre autre, de se "débarrasser de ces cafards" comme tu dis.

Toutefois, le problème dans la présente situation vient du deuxième devoir d'un roi: être juste. Si tu n'étais pas dans une position de pouvoir, tes actions d'aujourd'hui auraient été de la gravité de n'importe quel aventurier qui dégaine son épée pour menacer quelqu'un. Je considère cela comme grave mais ce n'est pas l'avis de la plupart des aventuriers de Marée-court. Ton offense est cependant plus grave parce que tu représentes le royaume. Tu ne peux pas menacer quelqu'un de mort parce qu'il t'a poussé. J'ignore si cette Armena a fait autre chose pour te mettre dans cet état mais selon ce que j'en sais, et selon ce qu'ont vu tout le monde, tu as réagi de façon exagéré. Ton devoir en temps que souverain est de paraître impartial. Certes, elle t'a manqué de respect. Dis-moi cependant, si tu ne possédais pas ce titre de prince, aurais-tu réagi de la même façon? Te serais-tu senti obligé d'exercer la force pour te faire respecter?

Tu oublis le Code, Edwin. Ce n'est pas quelque chose qu'on accepte et qu'on rejette quand cela ne fait pas notre affaire. Regarde la marque sur ton annuaire gauche. Tu as prêté serment. Aujourd'hui tu as agis comme ceux que nous combattons. Tu as laissé ton pouvoir te corrompre en considérant que pousser un prince est un acte condamnable de la sentence de mort. En ce sens, oui, tu as agis en tyran, Edwin. Le Cercle oeuvre vers l'égalité. Tu ne peux pas te servir de ton titre pour écraser les autres. Tu dois l'utiliser pour apporter le changement. Le jour où tes actions cessent d'être en symbiose avec tes convictions et que tu utilises tes convictions pour excuser tes actions, tu as perdu ta voie et deviens corrompu.

Tu ne peux pas attendre le respect de tes sujets en leur disant que tu es leur roi légitime. Et tu ne pourras jamais faire plaisir à tout le monde, pas si tu prends les décisions difficiles. Néanmoins, tu sembles porter trop d'importance à ton titre. Tu dis vouloir protéger le royaume, ce qui est bien, et je suis sûr que tu te crois quand tu dis ça. Malheureusement, tu excuses tes actions de cette façon. Ce n'est pas le fait de se proclamer roi qui est prétentieux, c'est ce que tu fais de ce titre. Et celui qui a besoin de rappeler qu'il est roi n'est pas roi de grand chose.

Je comprend que tout cela peut être difficile des fois et que tu étais dans une situation stressante depuis bien longtemps. Tu étais en train de perdre les plombs. Je sais très bien c'est quoi. Mais tu n'es pas encore officiellement roi et déjà tu en deviens fou. Pourtant tu persistes à vouloir l'être. Pose-toi la question de ce que tu désires vraiment, puis agis en conséquence. Si tu veux être roi, tu dois avoir l'estomac solide. Je ne dis pas que tu ne l'as pas. Je te dis de te poser la question. N'agis pas selon ce que tu crois que le destin a réservé pour toi, tu vas t'en mordre les doigts.

Loïc arrêta de parler un instant. Il aurait pu continuer longtemps comme ça. Mais il croyait en avoir assez dit. Il prit son frère par les épaules, l'air compatissant. Il savait ce que vivait Edwin. Il ne voulait pas être trop dur avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin
une vedette
avatar

Nombre de messages : 220
Age : 27
Date d'inscription : 29/12/2011

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Ven 8 Nov - 23:13


    À la mention de mon âge, je vis la surprise sur le visage de mon frère, je fis un léger sourire, je lui raconterais ce qui s'est passé. Je hochai également la tête à propos du livre du destin. Puis, j'entendis mon frère parler, je sais que celui-ci est un moulin à paroles, alors j'ouvris grand mes oreilles, j'écoutai attentivement mon frère me parler car je suis sûr que dans ses dires il me conseillera. Je l'écoutai donc parler, je compris certains points, même qu'il avait raisons sur certains. mais il avait tord sur certains. Puis. à la toute fin, il me prit par les épaules. Je pris une respiration. Qu'est-ce que je pouvais bien dire après tout ça. J'essayais de mettre mes idées dans la tête, puis, je me retirai doucement de l'emprise de mon frère, je me retournai et je regardai le ciel. Il devait être l'après-midi, en fait, je n'en savais rien. Peu importe, puis, je me retournai vers mon frère, puis je lui dis :

    « Tu crois sincèrement que j'ai pété les plombs parce que Armena m'a poussé? Voyons, je ne suis pas con et débile à ce point là, ce n'est pas parce qu'elle m'a poussé que j'ai agis ainsi, pas du tout, je te le répète, c'est parce qu'elle m'a manqué de respect en m'ignorant suite à ma demande. Tôt ou tard, il aurait fallu que j'agisse pour que le monde arrête de faire ce qu'ils veulent. Puis, tu crois vraiment que je mets de l'importance à mon titre? Je te rappelle que j'ai appris notre vraie nature royale il y a quelques mois, que la reine LoL est une fausse reine, que normalement, elle devrait être une princesse et nous, les huits nous sommes les rois et reines de ce royaume. Cependant, puisque vous avez choisit un autre royaume et que tyrael, fira et amalthée sont mortes et qu'anna je ne sais point de sa situation. Le trône m'a choisit moi, comme l'officiel roi. Je me retrouve dans la même position que la reine lol, le trône l'a choisie alors qu'elle ne le voulait pas. Le trône m'a choisit, sachant que lol est une "fausse" reine, je ne l'ai pas tassé pour autant, je ne la considère pas comme une princesse pour autant, pour moi elle restera ma reine. »

    Je laissai une pause, puis je repris en lui disant :

    « Tu crois que j'ai dévié de ma voix et que je sois corrompu par mon pouvoir. Je ne suis pas d'accord avec toi sur ce point, j'ai utilisé mon pouvoir pour faire valoir mes lois. J'utilise mon autorité pour imposer le respect et pas seulement le respect envers moi, mais envers tout le monde. Comment veux-tu qu'on vive tous ensembles si tout le monde se permet de manquer de respect envers les autres? Que tout le monde se permettent d'assassiner n'importe qui et de voler n'importe qui. Tu vois, ta patience du passé a laissé filé les criminels. Je n'ai plus la patience que j'avais avant. J'en ai marre des meurtres, des vols, des enlèvements et du manque de respect. »

    Je fis une autre pause, puis je complétai mes dires :

    « Je ne suis plus le petit mage insignifiant, gentil et ignorant que tu as connu il y a deux ans. J'ai changé ma mentalité et la façon de voir la vie. Même mes priorités de vie ont changé. Je sais que j'ai prêté serment au cercle, et même que malgré l'acceptation des idées du cercle me séduisait et que je respectais, j'ai également rejoint le cercle pour rapprocher de vous. Avec ma position actuelle, je ne peux garantir d'être égale, avec ce qui se passe ici, je ne peux pas rester neutre, il est impossible. Mais, ne pense surtout pas que je suis corrompu, c'est carrément souillé mes actions depuis mes deux années. Je vais toujours protéger les innocents et défendre la veuve et l'orphelin comme quand j'ai dis mon serment, je n'ai pas changé sur ce point. »

    Puis je m'arrêtai un peu, je crois bien que je dois prendre des vacances, me distancer de Halte pour quelques lunes et revenir en force pour combattre les démons.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Lun 11 Nov - 3:18

Many arriva au début du discours  d'Edwin. Depuis longtemps, il avait apprit à marcher silencieusement de façon naturel. Il ne voulait pas briser le flot  la discutions et ce contenta d'écouter.  

De nombreux défie attendait le "jeune" prince et l'espace d'un instant, il regretta son départ hâtif. Il avait travaillé longtemps à veiller au bien être de Halt mais son temps été révolu. Peu importe les obstacles, quelqu'un se devait de jouer la partie. Cependant ce que Many avait vu dans l'auberge l’inquiétait. C'est pourquoi , il été venu.

C'est 6 ans passé à Marée-court, lui avait appris beaucoup de choses et il espérait les partager avec Edwin avant qu'il ne soit trop tard.  

Le laissant terminé,  il dit tout simplemen
t Hey! et laissa quelques secondes s'écouler.

Je suis désolé pour la gifle. J'espère que tu as voir au delà du simple geste et décelé mes intentions.

Many avait gardé ton formel ne sachant pas comment il avait perçu la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin
une vedette
avatar

Nombre de messages : 220
Age : 27
Date d'inscription : 29/12/2011

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Lun 11 Nov - 3:28




    Je m'attendais que mon grand frère me réponde, mais j'entendis un "hey", ce qui me fit sursauter. Je dégainai mon épée et je tournai sur moi-même afin de faire face à ce qui m'attendait. Je vis Many, je mis un quart de secondes pour ranger mon épée dans le fourreau en cuir. J'écoutai ce qu'il avait à me dire. Mon regard était neutre, puis à la fin, je lui dis :

    « Dans un sens, je te remercie de m'avoir arrêté, mais de l'autre côté, je te déteste de m'avoir humilié devant tout le monde. Qu'est-ce que le monde va penser après ça? Que je suis un p'tit faible qui n'est pas capable de régler les conflits par lui-même ? »

    Je me sentis comme une merde, je tournai le dos à mes frères, je joins mes mains et prit une réflexion de ma journée : Okay, je suis un tyran, un indigne au trône, un prince/roi qui ne prend pas à coeur son royaume et je suis un corrompu! Oh en plus il faut que je me fasse humilier. Oui, je me sens en ce moment comme un tas de merde. Puis, je tournai les talons, regardant mes frères, je leur dis :

    « Dîtes-moi, si je suis si corrompu, indigne et tyran, pourquoi le trône continue à me protéger? Dîtes-moi car j'avoue ne pas comprendre! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Lun 11 Nov - 3:47

Many savait déjà la réponse à la question bien avant qu'il ne la pose.  Il prit edwin apr les épaules

Edwin écoute, la n'est pas la question.  Tu n'est pas un tyran et je suis convaincu que tu le sais toi même. Le trône ne t’aurai pas accorder ça protection autrement. Il faut cependant que tu le crois toi même. Plus tu aura confiance en toi, plus les gens ressentiront celle-ci et t'écouteront.  Si tu montre de signe de faiblesse, il seront sans pitié. Un seul faut pas et t'es ennemies s'en rappelleront pour toujours. Chacun de t'es mouvements sera évalué par les autres  et  tu devra être prêt à justifier chacun d'eux.

Tout le monde à le droit de faire des erreurs car, personne n'est parfait. Sauf peut-être Loïc et moi.


Il tenta de mettre un peu de joie dans la conversation.

Alors je te propose un petit exercice. Selon toi, quel à été ton erreur et quel aurait été l'alternative idéal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Furiozo
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 283
Age : 28
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Lun 11 Nov - 3:57

Un homme arriva auprès du groupe et regarda sa montre.

Haaa, je suis en retard, j'espère ne pas les manquer.

Lorsqu'il trouva le groupe, il les salua de la main. Billy venait de les rejoindre mais sa démarche semblait plutôt maladroite, comme dans ces premiers temps. Celui-ci semblait plus gêné qu'autre chose.

Désolé de mon retard, je savais que vous seriez ici mais je me suis laissé distraire en chemin. À ce que je vois cet endroit ne va toujours pas mieux depuis notre départ. Mais dans tous les cas, cela fait vraiment plaisir de vous voir, cela faisait longtemps.


Il regardait Loic en lui souriant, celui-ci ne semblait pas encore lui avoir pardonné. Du moins, Billy n'avait pas encore d'épée dans le corps, c'était toujours un plus.

Bon, je ne connais pas tout ce qui se passe ici mais je dois dire que je sais tout de toi Edwin. Je voulais personnellement te mettre en garde. Ce que tu cherche te mènera à ta perte. Tu es devenu beaucoup plus prétencieux qu'autrefois. Je crois que tu peux comprendre où tes actions peuvent te mener. Tu as parlé de devenir un Dieu, tu as lancé ton titre d'archimage à qui voulait bien t'entendre. Qui t'a bien nommé Archimage ? Ne vois pas cela comme une critique mais bien des remarques de quelqu'un qui a de l'expérience dans le domaine et qui veut t'empêcher de commettre le même type de faute.

Pour ce qui est du trône, celui-ci fait sont travail, il te protège. Je connais le chemin par lequel tu passes mais l'accumulation de pouvoir peut faire plus de mal que de bien. Dis moi, sans le trône, sans ta magie, qui es-tu ? C'est là où réside un prince, ou un roi. Il ne faut pas justifier tes actions parce que le trône te protège. Tu as à côté de toi deux frères, un roi et un seigneur prospère. Comme le dit ton frère, c'est le courage qui fait un roi. La force viendra naturellement après


Billy regarda Many

À quel point pouvons-nous les aider ?

_________________
Furiozo : Chef de clan barbare

Billy McKenzy : Maitre alchimiste, Maitre runiste, Marchand, Maire de Marée-Court, Gouverneur de la province des Trois Lacs, Archimage, Dieu

Ithen Kyrvalaz : Illusioniste drow, prisonnier en enfer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namatheros
Un Prince


Nombre de messages : 621
Age : 25
Localisation : Partout!Semant la parole de Bruni
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Lun 11 Nov - 4:33

Marc s'approcha alors du groupe, d'un pas feutré, il vint se placer aux côtés de Many. Saluant tout le monde d'un hochement tête, il commença à parler  :

Eh bien, voilà une belle réunion. Je n'étais pas venu ici pour fournir conseil, mais surtout pour contrôler l’utilisation des pierres des étoiles chose qui me semble maintenant assurer.

Mais maintenant que nous sommes tous réunis, autant te fournir assistance Edwin. Pour répondre à ta question précédente, tu es le bienvenu à Chadas si tu le désire. Mais sincèrement, ce n'est pas en fuyant tes responsabilités que tu trouveras la paix.


Lançant son orbe arcanique dans les airs, Marc semblait prendre la situation de manière légère.

J'ai vu ta démonstration de puissance plus tôt et selon moi, elle était inutile. Démontrer ta force, n'entraîne que toujours plus de demandes pour utiliser celle-ci. Soit par les autres qui se croient meilleurs, soit par toi même qui y prend goût. Combien de fois as-tu vu Many et moi-même utiliser notre plein potentiel? Jamais, sauf durant la dernière bataille contre la Serpent. Pourquoi? Parce que c'est là notre force, personne n'est certain de notre véritable puissance, tous cependant la craignent. La prestance et la force vient de ton assurance. Many m'a maintes fois sorti du pétrin en parlant rapidement et j'ai intimidés des hommes sans même avoir d'armes sur moi.

Pour ce qui est de ton peuple, tu peux règner par la terreur. Mais en obtenant leur amour en plus d'un respect renforcé par la peur, tu réussira à faire de bien plus grandes choses.


Attrapant l'objet arcanique et le faisant disparaître dans sa cape, Marc mit ensuite une main sur l'épaule de Many.

Tu dois aussi te trouver des alliés. Règner seul est impossible et considérer tout le monde comme tes amis est encore pire.

Puis son regard se durçit, ses pupilles devant noires comme si elles aspiraient la lumière.

Tu devrais prendre en considération ce que je t'ai dis dans la tour. Purge ta maison des créatures immondes qui l'infeste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin
une vedette
avatar

Nombre de messages : 220
Age : 27
Date d'inscription : 29/12/2011

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Lun 11 Nov - 7:43



    Je fus surpris de me faire prendre les épaules par Many. Celui-ci me répondit à ma question. Je me suis figé devant lui, je regardai plus que ses yeux, mes oreilles écoutaient que ses paroles. Je fus content, intérieurement, d'entendre de la bouche de mon frère que je n'étais pas de ces atrocités là. Puis, j'entendis mon frère me poser une question, trouver mon erreur et qu'est-ce que j'aurais pu faire à la place. Maintenant que je pouvais faire un recul à la situation, il était facile de vouloir modifier les choses puisqu'on n'est plus dans les actions passées. J'allais lui répondre, mais j'entendis quelqu'un arriver, au début, je croyais que c'était un homme qui voulait retrouver son chemin. Mais je vis Billy, génial, et quoi encore? Éode va descendre de son nuage pour venir me réprimander? Le fantôme de ma mère va également venir m'apparaître pour me dire que j'ai mal agis?
    Je fis un salut du regard, tout simplement, Billy n'était pas vraiment mon ami, qu'une connaissance, je l'avais aidé une fois à lui apprendre un sort, c'est tout. N'empêche qu'il est un type sympathique, je n'ai jamais vraiment eu le temps de lui faire connaissance. Puis, aussitôt, il se tourna vers moi, puis je l'écoutai parler. Me connait-il vraiment? Ce que je cherche va mener à ma perte? Je ne savais pas que vouloir le bien des gens du royaume va causer ma perte..je ne comprends plus rien. Mais, je fis un effort pour assimiler ce que Billy avait à me dire. Ensuite, il me demanda qu'est-ce que je serais sans trône, sans ma magie. La réponse est évidente, je n'existerais tout simplement pas. Je lui répondis à la fin de ses dires :

    « Sans le trône? Je ne serais même pas ici à vous parler, sans ma magie? Je ne serais même pas arrivée à Marée-Court il y a deux ans. Qui suis-je? Je suis qu'une expérience mené par les salmatèques, je me suis bien rendu compte pourquoi j'ai été créé, enfin, Herbie a modifié ma raison d'être, juste pour préserver la lignée royale du royaume. »

    Voilà qui je suis! Qu'un pion créé et a été modifié pour préserver une lignée royale. Puis, je vis Marc arriver. Je décrochai un faible sourire, je donnerai le trône que pour vivre une semaine à Chadas. Pouvoir dormir en toute paix sans se préoccuper de sa propre défense le soir, la nuit et le matin. À chadas, il y avait un orphelinat, voir des enfants rires et jouer feraient que me faire sourire, c'est ce qui n'a pas à Marée-Court. La présence d'enfants, ce qui est tout à fait compréhensif puisque Marée-Court n'est pas un lieu propice pour élever des enfants. J’acquiesçai d'un signe de tête aux dires de Marc, ce que j'avais le plus de misère là-dedans était d'avouer mes tords, avec mon orgueil démesuré, il en était difficile. J'avouai finalement que j'ai eu tord, d'avoir employé la force contre Armena.
    Je hochai la tête positivement lorsque Marc me redit ses conseils à propos du ménage, j'avais déjà pris en considération ses conseils à la tour. Je pris une longue respiration, puis je regardai le sol. Puis, je leur dis :

    « La seule raison pourquoi j'ai décidé de m'être proclamé monarque de ce royaume, c'est parce que je me suis confié avec la reine, et elle s'est confiée à moi. Elle m'a dit que ce n'était pas dans ses compétences de prendre des grandes décisions. Puis c'est à ce moment là...ce moment, quand j'ai croisé son regard, j'ai lu dans ses yeux...ses yeux...elle me demandait de l'aide, indirectement. C'est là que j'ai compris mon rôle, en tant que prince héritier, par l'admiration et le respect que j'ai pour Lol, j'ai décidé de l'épauler et à prendre sous mes épaules les décisions pour le royaume. Je ne cherche pas à me faire aimer ou à me faire adorer, loin de là, j'ai pour mission de renforcer la sécurité du royaume et à mettre des lois pour éviter des pertes humaines. Mes années sont comptés, vous voyez tous que je suis rendu un p'tit vieux, je vais tout faire pour mettre le royaume en bon état et ça malgré les décisions que je vais prendre avec Lol. »

    J'avais besoin de parler, mais aussi de rester seul. Sentiment contradiction me direz-vous? Puis, je les regardais un à un et je leur dis :

    « Merci pour vos conseils. »

    Puis, je m'en allais vers le village, mais après quelques pas, je retournai vers eux et je m'adressai à Loïc :

    « J'allais oublier, tu voulais savoir pourquoi j'ai autant vieilli. Eh bien, il y a quelques lunes, on a reçu la visite de fantômes de Firya. Étant écuyer de Firya, c'était mon devoir de questionner le fantôme et de l'aider. Mais, j'ai pas été assez vigilant, le fantôme m'a touché, puis il m'a fait vieillir d'une dizaine d'années. Après, plus tard, j'étais non loin d'une personne, j'ai vu le fantôme se diriger vers la personne. Je ne me suis même pas demandé qui s'était, je n'ai même pas vue la personne ciblée, je ne me suis même pas demandé à quoi j'aurai l'air car je voulais protéger cette personne. Je me suis mis entre la personne et le fantôme, celui-ci m'a ôté une vingtaine d'années. »

    Voilà comment j'ai perdu une trentaine de ma vie en une journée. Je ne regrette pas d'avoir protégé la personne, c'était mon devoir, ce que je devais faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Lun 11 Nov - 22:54

Many fut surprit de revoir tout ses gens réunit, il était habituer a côtoyer Marc et échanger de nombreuses lettres avec Loîc mais voir tout ces vieux camarade, lui amena un fort moment de nostalgie.

Saluant Billy d'un mouvement de la tête, il l'écouta, en silence. L'écoute était primordiale dans ce genre de discutions. Il avait senti l'arriver de Marc et sont discours ne fut pas plus tendre que celui de Billy.

Puis Edwin fit quelques pas vers le village.


Many regarda Edwin retourner au village avec un air surpris! Tous était venu pour lui est aussitôt que la discussion devenait  un temps soit peu difficile, Edwin partait!! Une technique d'évitement de base que Many avait fait plusieurs fois pour sortir de situation qu'il aimait pas.

Une fois qu'il fut plus loin, il se prononça.

Je suis conscient qu'il a besoin de temps pour digérer les critiques mais  quand même je m'attendais à plus de notre frère... Je ne crois pas avoir fuit aucune de nos discutions sans au minimum avoir donner une explication . dit -il en s'adressant à Loïc[/i]

Ce retournant vers le reste du groupe et répondit à la question de  Billy.

Nous avons fort changé, mon ami et, bien que j'aimerai croire le contraire, notre place n'est plus ici. Nous avons écrit notre page d'histoire et il est temps de laisser notre place. Le seul regret que j'ai, est de ne pas avoir laisser d'instruction derrière. Nos expériences personnels n'ont pas profiter a personne pour l'instant. L'autre génération est dans le brouillard sans lanterne au bout du chemin. Alors à quel point pouvons nous les aider? Je dirai que de transmettre notre savoir et la seule chose possible malheureusement.

Mais encore la. Nous avons prit de notre précieux temps pour venir l'aider et lui parler et il refuse de discuter avec  nous. Ça me désole. J'espère simplement qu'il a retenu quelques chose..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Mar 12 Nov - 1:09

Loïc écouta ce que son frère avait à dire. Mais avant de répondre, Many se joint à eux. Deux têtes valent mieux qu'une, certainement. Si les deux s'entendaient, évidemment. Oui, il fallait croire en soi-même, comme disait Many. Mais il fallait aussi questionner ses propres actions de temps-en-temps, afin de s'assurer de ne pas dévier de la voie.

Puis vint une autre personne inattendue. Billy Mackenzie... Loïc l'observa avec une certaine incertitude. Que penser de lui? Celui qui avait eu sa confiance et l'avait trahi. Il se contenta de hausser un sourcil. Que voulait-il? Billy lui sourit. Tentative de réconciliation? Puis il expliqua ce qu'il savait de Edwin. Pauvre magicien, à se faire harceler par tous...

Loïc suivait le flot des conversations. Qui était Edwin avant d'être le prince? Voilà une des questions que devait se poser le jeune homme.


-Tu n'es pas personne, Edwin. Mais tu dois comprendre et définir qui tu es vraiment si tu veux pouvoir être l'homme que tu veux être. Ce que les salmathèques ont fait de toi ne change rien à qui tu es maintenant. Chuchota-il comme pour lui-même, réfléchissant à son propre passé.

Puis quand Edwin lui dit qu'il avait vieilli et comment, Loïc lui répondit


-Nous ne vieillissons pas comme les humains, Edwin. Tu as devant toi des centaines d'années, sinon des milliers d'années à vivre avant de mourir.

Edwin s'en alla sans plus de formalité. Il en avait assez entendu, c'était bien sûr. Puis Many dit à Loïc alors qu'il était plus loin qu'il s'attendait à plus de leur frère.

-Laisse-lui une chance Many. Tu lui en demande beaucoup. Te faire rabattre que tu as agis en tyran par 4 vétérans avant de te laisser à toi-même à nouveau n'est pas particulièrement plaisant ni réconfortant. De plus, il n'a pas vécu le même passé que nous, il a donc pas la même tolérance. Il faut l'aider, pas le juger sur ça.

Je suis d'accord que notre temps ici est passé. Cela ne veut pas dire que le combat est fini pour nous, mais il se passera sur d'autres fronts. Si jamais nous croyons que notre présence est utile, nous pourrons toujours repasser comme nous venons de le faire. Je ne crois pas être passé pour rien. Edwin est intelligent. Il a simplement laissé son orgueil lui monter à la tête. Nous pouvons être heureux que les dégâts n'aient pas été plus graves.

Il regarda ses vieux camarades un à un. Cela le fit sourire. Il était temps qu'ils repartent, pensait Loïc. Lui et Many étaient en pleine discussion quand les évènements s'enclenchèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Furiozo
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 283
Age : 28
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Mer 13 Nov - 4:32

Et bien mes amis, je vais vous quitter. J'espère vous revoir bientôt sous de jours favorables.

Je garde un petit coup d'oeil sur Edwin, si jamais les choses tournaient vraiment mal, je vous en ferai part.


Billy partit tranquillement en marchant.

Je devrais aller faire un petit tour à l'Université des Trois-Lacs. Le laboratoire d'alchimie va exploser demain si je ne me trompe pas. Au moins il n'y aura pas de blessé hihi.

_________________
Furiozo : Chef de clan barbare

Billy McKenzy : Maitre alchimiste, Maitre runiste, Marchand, Maire de Marée-Court, Gouverneur de la province des Trois Lacs, Archimage, Dieu

Ithen Kyrvalaz : Illusioniste drow, prisonnier en enfer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Many
Un Héros
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 26
Localisation : Auberge
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Mer 13 Nov - 4:48

Many écarta les bras et soupira. Bien qu'il n'avait pas  eu le temps de tout dire et faire  Many devait également repartir.

Il laissa partir Billy partir au loin puis  se tourna vers ceux qui restait.

Ce que Billy m'a fait réfléchir.

À quel point pouvons nous les aider? Regardez qui était réunit ici. Je ne crois pas qu'il y ai un seul défi que nous ne pourrions résoudre, personne ne pourraient s’opposer.   Cependant, nous avons tous choisis des voies différentes et nos chemins se sont séparer.  Je ne dis pas qu'il y a quelque chose à faire, mais je trouve ça juste dommage ce gaspille de talent...

Il regarda une dernière fois les village et dit;

Mais bon... Reviens tu avec nous à Chadas mon cher frère?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namatheros
Un Prince


Nombre de messages : 621
Age : 25
Localisation : Partout!Semant la parole de Bruni
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Mer 13 Nov - 11:22

Écoutant Many se plaindre devant le gaspillage de talent Marc éclata de rire.

Many... Toujours a vouloir aider. Vois ces villageois comme les roses que je fais pousser dans les Jardins suspendus de Chadas. Si nous tirons sur les petales, la fleur n'en sera pas plus belle et elle dépérira très certainement. Parfois, il faut trancher quelques bourgeons qui ne veulent pas s'ouvrir, mais c'est ainsi.

Puis il fit un clin d'oeil à son comparse.

Certes, nous pouvons tricher un peu, les roses noires ne poussent pas naturellement après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Foster
Un Prince
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 28
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Mer 13 Nov - 22:10

Loïc haussa un sourcil à la réplique de Marc. Ces jeux de mots, ces codes, tout cela était voilé à Loïc, mais il n'en demeurait pas moins conscient. Il se tourna vers Many.

-Plus le temps passe, plus je crois à cette fameuse balance qui nous affectent tous. Je ne dirai pas comme un éodien qu'elle est bénéfique, loin de là, mais plutôt qu'elle est un mécanisme qui peut se retourner contre nos tentatives. Chacune de nos actions provoquent une réaction. Je crois que si nous faisions équipe, rien ne pourrait nous arrêter... Au début. Puis face à la menace que nous représenterions tous ensemble, en réaction une menace s'élèverait pour nous égaler. Et à se battre avec des forces aussi grandes pourraient provoquer un événement cataclysmique.

Je crois cependant qu'un peu de chaos pour apporter une nouvelle balance, une balance où le Bien a une place primordiale, peut être bénéfique. Pour éviter des réactions trop sévères face à nos actions, il est mieux de ne pas se trouver tous ensemble en ce même lieu, Marée-Court. Agissons en concert, tous ensemble, mais de nos différents champs de bataille, et nous réussirons plus qu'en restant ici. Tu le sais, en restant ici, nous provoquerons simplement des menaces "à notre mesure"... mais démesurées pour les autres. Je ne sais pas si je suis clair dans mes explications. Une partie de moi aussi restera toujours ici. C'est ici que j'ai retrouvé l'Espoir, ici que j'ai trouvé un lieu que j'ai pu appeler chez moi. Mais les choses ont changées. Ce n'est plus pareil et nous avons des responsabilités, non seulement envers Halte, mais Solunne. Tout ça, nous pourrons en reparler en même temps que les autres questions politiques.

Loïc commença à marcher avec ses amis. Toute cette politique le fatiguait, mais il avait un devoir, et le roi n'avait jamais été du genre à renoncer à son devoir pour son plaisir.

-Nous pouvons toujours retourner à Chadas. Sinon je t'invite à venir à Asfeld. Mais j'imagine que tu es plus à l'aise de me montrer à quel point tu es fier de ton domaine. Dit-il un peu moqueur. Donc, par rapport à ce dont on parlait...

Et à mesure qu'ils marchaient, ils disparurent comme un mirage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban, Asgeir
Brave
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 17/10/2013

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Jeu 14 Nov - 1:17

On vit au loin une silhouette de forte stature traverser les champs et entré dans la forêt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel de Castel
dieu
avatar

Nombre de messages : 1527
Localisation : Sur l'île des légendes
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Jeu 14 Nov - 3:08

et une ombre sortir d'un bosquet pour se placer là où tous se trouvaient quelques minutes avant. Caché sous une lourde cape blanche, on ne pouvait voir qu'un sourire sortir de sous la capuche.

''La Marche reprend''.

Seul les oiseaux se préparent pour l'hiver répondirent à la silhouette qui se dissipa comme un nuage un jour d'été.

_________________
La main saignante de la Liberté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kanem
Amateur


Nombre de messages : 16
Age : 19
Localisation : k
Date d'inscription : 02/04/2013

MessageSujet: Re: À l'aurée du village   Ven 6 Déc - 20:09

C'était un après midi froid un homme se présenta a l'entrée du village et n'y vis personne , il entra et vis un endroit ou faire un feu en se disant que la journée avait été des plus rude en vers lui, il se dirigea ver le feux pour pouvoir tenter d'en produire un , il reguarda le village tout autour en avançant et se disant : mmmmmmh se village semble avoir des habitant assée fortuner vus leur habitation. et continuai jusqu'a son but.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À l'aurée du village   

Revenir en haut Aller en bas
 
À l'aurée du village
Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Ile des Légendes :: En-Jeu :: L'entre-GN-
Sauter vers: